Ballonnements du ventre avant et après l’avion : que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Un voyage en avion est toujours un moment particulier. Même si tout est prévu pour que le transport soit le plus agréable possible, le stress de prendre l’avion peut malgré tout se faire ressentir. Le corps est par ailleurs soumis à des différences de pression.

Ces deux éléments peuvent avoir un impact sur le ventre, avec la survenance d’une sensation de ventre gonflé et de gaz intestinaux. Que faire pour éviter les ballonnements en avion ? Éléments de réponse.

Ballonnements du ventre avant et après l'avion : que faire ?

Voyage en avion : les changements de pression influent sur le ventre

En prenant de l’altitude en avion, le corps doit s’adapter à des pressions plus ou moins fortes. Ces variations peuvent être perceptibles par certains symptômes, notamment au niveau du ventre.

La pression dans la cabine d’un avion et l’altitude élevée de l’avion en vol amène les gaz contenus dans l’intestin à se dilater. Cette augmentation de volume amène à avoir le ventre gonflé.

Les intestins subissent des spasmes et les gaz peuvent venir tordre le ventre, difficiles à retenir, provoquant des douleurs et de l’inconfort.

Il est possible de prendre des mesures simples pour éviter ces désagréments et voyager en avion plus sereinement.

Comment éviter les maux en voyageant en avion

Avant de prendre l’avion, le stress et la durée du voyage peuvent inciter à prendre des repas copieux ou riches. Si les produits gras et sucrés sont tentants et réconfortants, ils sont pourtant à éviter pour ne pas aggraver la survenance de flatulence.

Il est aussi préférable d’éviter les ingrédients qui fermentent, comme les produits laitiers, les fritures, les sodas et les boissons gazeuses, les légumineuses, les choux, les fruits crus…

Boire par petites gorgées et sans paille limite l’ingestion d’air qui peut se retrouver dans les intestins et amplifier les flatulences. Il en va de même en évitant de prendre un chewing-gum.

Les personnes stressées éviteront aussi de boire trop de café. Pour se calmer, il est préférable de profiter du temps disponible avant l’embarquement pour marcher un maximum.

Il est aussi conseillé d’éviter les vêtements trop serrés pour voyager en avion. Des vêtements élastiques permettront de rester confortable en cas de ventre gonflé par des ballonnements.

Après l’atterrissage, le stress retombe mais les douleurs liées aux ballonnements peuvent persister.

Il est possible de se rendre aux toilettes pour évacuer ses gaz. Réactiver une bonne circulation sanguine en se déplaçant apporte aussi un soulagement.

Par ailleurs, il est important de boire de l’eau plate, car la pressurisation de la cabine pendant le vol entraine de la déshydratation.

Respirer pour soulager son ventre dans les airs

Pour éviter les ballonnements, maîtriser sa respiration est une solution idéale. Contrôler son souffle permet d’éviter que trop d’air ne se retrouve dans les intestins, engendrant un ventre gonflé et des flatulences.

Les exercices respiratoires sont faciles à réaliser et ont l’avantage de pouvoir être faits avant, pendant et après le voyage en avion.

Ils contribuent par ailleurs aussi à évacuer le stress.

Avec quelques mesures simples, les personnes sujettes aux ballonnements peuvent voyager en avion sans subir de désagréments dans leur ventre.


Lisez aussi:

Ballonnements après le repas et candida albicans?

Comment soigner une mauvaise digestion grâce aux plantes ?