Ayurvéda : comment activer et stimuler le feu digestif ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’Ayurvéda est une science qui vise à trouver l’harmonie entre le physique et le mental. Elle consacre un grand intérêt à l’intensité d’Agni, le feu digestif.

Il doit être suffisamment fort pour permettre de bien digérer et de ressentir le bien-être intérieur. Le feu digestif doit parfois être poussé.

Ayurvéda : comment activer et stimuler le feu digestif ?

Le feu digestif, élément indissociable du bien-être

En Ayurvéda, l’organisme doit trouver sa bonne place dans l’univers pour pouvoir s’y épanouir pleinement. Il s’agit d’être en accord tant avec son environnement qu’avec son être.

L’organisme en intègre les différents éléments qui déterminent la vie. Notamment Agni, qui symbolise le feu.

La médecine Ayurvédique estime aussi que la digestion influe grandement sur le bien-être. La capacité à bien digérer dépend d’Agni, autrement dit le feu digestif.

Une bonne digestion permet d’être bien dans son corps. Elle offre aux organes la possibilité de puiser le maximum des nutriments apportés par la nourriture.

Le corps fonctionne bien, rempli de tonus. Cette énergie permet aussi un épanouissement et une sérénité psychologique, d’être bien dans sa tête.

La survenance de ballonnements, de flatulences, de diarrhée, de constipation, de douleurs intestinales démontrent un trouble digestif. Il est alors nécessaire d’agir pour retrouver un feu digestif fort.

Augmenter son feu digestif en mangeant mieux

Les aliments difficiles à digérer peuvent amoindrir le feu digestif : sucre, produits industriels, fritures, légumineuses, choux… Les produits naturels sont à privilégier.

Il s’agit aussi de bien les associer entre eux. Par exemple, en évitant le mélange chaud-froid qui créé un choc thermique défavorable pour le feu digestif.

La médecine ayurvédique est aussi très liée à la consommation de plantes. Le gingembre est très prisé pour ses effets sur la digestion.

Des tisanes de plantes peuvent aussi être prises. L’aloe vera, triphala, tamarin comptent parmi les plantes les plus utilisées en ayurvéda.

La notion de portion a aussi son incidence. Un repas trop copieux sera moins digeste qu’un repas léger. La science Ayurvédique conseille de ne pas remplir pleinement son estomac pour faciliter la gestion et entretenir son feu digestif.

Il est aussi préconisé de manger dans le calme, en étant correctement installé et en laissant le temps à la digestion de s’amorcer avant de se lancer dans des activités mouvementées.

La notion de rythme est importante en Ayurvéda.

Respecter son rythme pour un feu digestif fort

Pour ne pas affaiblir son feu digestif, il est important de savoir écouter son corps. L’organisme suit des cycles, il a besoin de certains rythmes. Autant que possible, il faut s’accorder à ces rythmes, notamment des cycles de repos, de digestion…

Les massages ayurvédiques apportent un doux équilibre entre dynamisme et relaxation. Il vise à libérer le corps de ses toxines, à relancer le flux de l’énergie, et à apaiser les tensions.

En chassant le stress, les massages améliorent l’intensité du feu digestif et facilitent la digestion.

Une autre façon de profiter de cette détente qui favorise l’énergie du feu digestif est la respiration. Il s’agit de mobiliser son diaphragme pour que son mouvement vienne masser l’organisme de l’intérieur. Le bien-être est immédiat, la digestion stimulée.

L’activité physique est aussi un moyen d’activer son feu digestif. Certaines activités, douces et physiques à la fois, s’accordent parfaitement avec l’ayurvéda, comme le yoga ou la marche digestive après les repas par exemple.

Ayurvéda demande de connaître et de respecter sa constitution. On parle de dosha : Kapha, Vata ou Pitta. Le feu digestif va être influencé par celui-ci.

Un mode de vis sain adapté à sa personnalité, à ses besoins physiologiques permet de stimuler son feu digestif pour qu’il soit suffisamment fort et puisse le rester en toutes circonstances.


Lisez aussi:

Ballonnements après les repas : que faire ?