Flatulences incontrôlables : quand le ventre est ballonné

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Ne pas retenir ses flatulences contribue au bien-être, évitant d’avoir un ventre douloureux et gonflé.

Mais parce que péter est socialement considéré comme inconvenant, il est dans certaines situations préférables de retenir ses gaz pour les laisser échapper dans des endroits et à des moments choisis.

Lorsque les flatulences deviennent incontrôlables, il est grand temps de réagir.

Flatulences incontrôlables : quand le ventre est ballonné

Mieux vaut ne pas trop retenir ses flatulences

Autant que possible, mieux vaut laisser s’évacuer ses flatulences dès que le besoin s’en fait sentir. Le phénomène se présente quotidiennement, plusieurs fois par jour et même la nuit, pour chacun d’entre nous.

Retenir ses flatulences peut aboutir à un ventre ballonné et gonflé. Au-delà de l’impact esthétique sur la silhouette, de l’inconfort peut être ressenti, voire de la douleur, avec des maux intestinaux sévères comme la constipation, une péritonite, une occlusion intestinale…

Pour autant, même s’il s’agit d’un phénomène naturel, faire des vents en société est très mal perçu. Il est donc des moments où il est préférable de contrôler ses flatulences pour éviter un moment de gêne.

Flatulences incontrôlables : que faire ?

Il n’est pas toujours facile de retenir une flatulence. D’autant que l’excès de gaz dans les intestins finit toujours par s’évacuer à un moment ou à un autre. Mais il est possible d’agir pour mieux contrôler ses vents.

Laisser aller ses vents chaque fois que possible est important. Un pet ne peut pas être retenu indéfiniment, et plus il l’est, plus il risque de sortir de manière impromptue.

Prendre les devants et évacuer les gaz dès que l’occasion se présente évite d’avoir à se retenir, au risque de laisser échapper un gaz au pire moment.

Idéalement, des toilettes sont à proximité et permettent de soulager son ventre en toute intimité. Lorsque des commodités ne sont pas accessibles, alors se mettre à l’écart peut être une alternative.

Changer de position, lentement, sans mouvements brusques, peut soulager le ventre sans laisser échapper la flatulence.

Serrer les fesses ou s’asseoir peuvent aussi être des astuces pour retenir ses flatulences ou en limiter l’impact.

Limiter les gaz pour soulager le ventre

Il est possible d’agir en amont pour limiter la présence d’air dans les intestins, lequel engendre des flatulences.

Pour cela, il est recommandé de surveiller son régime alimentaire.

Limiter la consommation d’aliments mal digérés, de mets riches, acides, gras, sucrés, de repas trop copieux, d’ingrédients qui fermentent, aide le transit intestinal à s’effectuer plus facilement.

La façon de prendre ses repas a aussi son incidence. Les aliments, lorsqu’ils sont bien mâchés, se digèrent mieux et ont ainsi moins de propension à provoquer des flatulences.

Boire à la paille et consommer des boissons gazeuses sont aussi des habitudes propices aux ballonnements du ventre, mais qu’il est facile de corriger.

Lorsque la situation est trop dure à gérer, avec des flatulences incontrôlables, alors le charbon végétal actif peut être d’un grand secours pour rééquilibrer la flore intestinale et apaiser le ventre.

Même lorsque les flatulences sont très fréquentes et intenses, il est possible de reprendre le contrôle de son ventre. Une bonne hygiène de vie, avec une attention particulière à sa façon de manger et au contenu de son assiette, permet de limiter les ballonnements du ventre.

Il faut aussi ne pas oublier que les flatulences sont un phénomène naturel et normal, n’en déplaise aux convenances sociales.


Lisez aussi:

Flatulences féminines : comment sen débarrasser ?

Flatulences nocturnes : comment les diminuer ?