Gaz intestinaux abondants et fermentations intestinales

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les intestins sont dotés d’une flore qui leur est propre, d’un microbiote interne. Lorsque des nutriments ne sont pas bien absorbés ou que des déchets ne sont pas éliminés suffisamment vite, ils fermentent dans les intestins.

Des bactéries peuvent s’y développer. Plus la pullulation bactérienne intestinale est importante, plus les gaz intestinaux sont abondants.

Gaz intestinaux abondants et fermentations intestinales

L’excès de gaz intestinaux à cause de la fermentation

Une fois arrivé dans l’intestin, ce que nous mangeons et buvons est digéré plus ou moins rapidement grâce au microbiote. Toutefois, lorsque l’absorption est lente, un phénomène de fermentation survient.

Les bactéries pullulent, se développent alors en nombre, ce qui entraîne alors un dérèglement de la flore, avec des ballonnements, le ventre gonflé et des gaz intestinaux abondants.

La consommation importante et régulière d’aliments qui fermentent est à l’origine d’un phénomène de flatulences excessives et incontrôlables, qui peut être apaisé en revoyant notamment son régime alimentaire.

Quoi manger pour réduire la fermentation intestinale ?

Les repas et les collations que nous prenons jour après jour ont une influence directe sur notre système digestif. Certains aliments sont en effet plus digestes que d’autres, certains fermentent plus que d’autres.

Les personnes sujettes aux ballonnements, à l’intestin irritable ou constipées auront intérêt à limiter leur consommation d’aliments qui fermentent.

Parmi ceux qui sont les plus connus pour fermenter le plus dans les intestins, on trouve par exemple les choux, les haricots, les lentilles, les pommes et les poires, les fruits et légumes crus, les produits laitiers…

Les aliments gras et le sucre favorisent aussi la survenance de flatulences, tout comme les boissons gazeuses.

Pour autant, l’alimentation doit rester variée, équilibrée et saine. Sauf avis médical contraire, aucune famille d’aliments ne doit être bannie totalement du régime alimentaire. Il s’agit de consommer mieux et différemment.

Par exemple, les fruits et les légumes doivent rester très présents dans les assiettes, mais ils sont plus digestes épluchés et cuits. Le lait sera plutôt consommé déjà fermenté, par exemple en yaourt. Les grillades, peu grasses, seront privilégiées aux plats en sauce…

Les épices peuvent apporter du goût aux plats sans les alourdir.

Les tisanes de plantes peuvent quant à elles stimuler la digestion et le transit intestinal.

Améliorer la digestion : les autres solutions

L’alimentation est la principale responsable de la fermentation intestinale, mais d’autres solutions existent pour éviter les flatulences abondantes.

Lorsque les gaz deviennent difficilement contrôlables, que le ventre gonfle et que les ballonnements engendrent inconfort et douleur, il est possible de faire une cure de charbon végétal. Celui-ci absorbe les gaz intestinaux et réduit considérablement les flatulences.

Prendre le temps de manger, de bien mâcher, s’asseoir correctement, cuisiner soi-même pour contrôler le contenu de ses préparations… sont des bons gestes pour éviter les troubles digestifs. Réduire ses portions est aussi un moyen de désencombrer les intestins.

L’activité physique est aussi utile à la digestion. Elle permet de puiser dans ses réserves. Le ventre, et donc les intestins, sont soumis à des mouvements qui débloquent les résidus alimentaires et permettent de les évacuer plus facilement.

Le stress a tendance à ralentir le transit. Réduire son stress, par le sport, la relaxation, le yoga ou tout autre activité ou loisirs, et par un sommeil réparateur, contribue aussi à digérer plus facilement et à éviter les ballonnements.

La fermentation intestinale s’accompagne de gaz intestinaux abondants. Il est possible de limiter le phénomène en choisissant une alimentation adaptée et inscrite dans un mode de vie sain.


Lisez aussi:

Flatulences nocturnes : comment les diminuer ?

Gaz malodorants : comment s’en débarrasser ?