Gaz malodorants : comment s’en débarrasser ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les flatulences sont gênantes, d’autant plus lorsqu’elles ne sentent pas bon. Il s’agit de l’élimination de gaz intestinaux. Ils sont inodores, sauf un. L’odeur nauséabonde qui se dégage des pets est due au sulfure d’hydrogène.

Il est possible de s’en débarrasser pour être moins incommodé par les flatulences malodorantes.

Gaz malodorants : comment s'en débarrasser ?

Flatulences malodorantes : la fermentation intestinale en cause

Des bactéries sont présentes dans les intestins, et ce sont elles qui s’occupent du processus de digestion des aliments ingérés, à ce niveau du système digestif.

Selon la nature des aliments et la faculté à les digérer, certains restent de manière prolongée dans le côlon et y fermentent. Les bactéries sont présentes en nombre et des gaz se dégagent.

Il y en a de plusieurs natures, et l’un d’entre eux, le sulfure d’hydrogène, s’accompagne d’odeurs nauséabondes qui se dégagent lors de la libération des flatulences.

Même lorsqu’ils sont très odorants, les pets restent le plus souvent bénins.

La fermentation intestinale peut être accentuée ou au contraire limitée selon les aliments ingurgités.

Réduire l’odeur des gaz intestinaux en mangeant différemment

L’alimentation a une incidence directe sur la fréquence des gaz intestinaux, sur leur intensité et sur leur odeur.

Les aliments forts entrainent souvent des flatulences nauséabondes. Les aliments qui fermentent beaucoup dans l’intestin sont aussi responsables de gaz qui ont une forte odeur.

Le sucre, le gras, la friture, les haricots, les légumineuses, les fruits et légumes crus, les produits laitiers… sont connus pour générer beaucoup de gaz intestinaux lors de la digestion.

Réduire sa consommation de fibres insolubles permet de réduire la fréquence des flatulences. Changer son alimentation et trouver des alternatives aux aliments qui fermentent permet de réduire efficacement les pets malodorants.

Garder un bon transit évite aussi d’avoir des flatulences excessives et réduit donc la gêne liée aux odeurs. L’alimentation doit donc être adaptée selon sa sensibilité intestinale.

Mais en toute circonstance, il convient de garder une alimentation saine, variée et équilibrée, indispensable à la santé et à la forme.

Les autres solutions en cas de pet qui puent

Contrôler sa respiration peut aussi aider à lutter contre les flatulences malodorantes. Une partie de l’air avalé se retrouve dans les intestins, provoquant des ballonnements et des pets.

En maîtrisant son souffle, il est possible de limiter le phénomène. Pour cela, maitriser des techniques respiratoires peut s’avérer utile.

Il est aussi profitable de manger en étant correctement assis, sans être trop empressé, de prendre le temps de mâcher, d’éviter les bonbons, les chewing-gums, les boissons gazeuses…

Une cure de charbon végétal actif, qui est vendu en libre accès sans ordonnance, est aussi efficace contre les flatulences qui ne sentent pas bon.

Car grâce à ses propriétés, le charbon végétal absorbe les gaz enfermés dans les intestins et par la même occasion celui responsable des mauvaises odeurs de pets.

Faire du sport régulièrement peut aussi stimuler la digestion, notamment par des torsions du ventre. L’activité physique évite la constipation, et donc que les aliments stagnent trop longtemps dans l’intestin et n’y fermentent.

Un mode de vie sain est donc la meilleure solution pour lutter contre les gaz malodorants.

Une alimentation adaptée, variée et équilibrée, accompagnée d’une activité physique régulière sollicitant des torsions du ventre, permettent d’accélérer la digestion et de limiter la fermentation intestinale, responsable de flatulences malodorantes.


Lisez aussi:

Gaz intestinaux abondants et fermentations intestinales

Intestin irritable: comment soulager les douleurs?