Le jeûne alimentaire pour réduire un trouble digestif?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les diarrhées, la constipation, les flatulences, les ballonnements… montrent que le système intestinal est soumis à rude épreuve. Adapter son alimentation ne suffit pas toujours à apaiser cette fatigue intestinale.

Un jeûne alimentaire peut s’avérer utile pour guérir son trouble de la digestion.

Le jeûne alimentaire pour soigner un trouble digestif

Le système digestif, solide et fragile à la fois

Le système digestif est sollicité plusieurs fois par jour. Il est résistant, mais peut malgré tout être fragilisé. Alimentation déséquilibrée ou en excès, acidité, bactéries, fermentations, gaz peuvent venir perturber la digestion.

Des troubles digestifs passagers peuvent survenir, mais ceux-ci peuvent aussi devenir chroniques, comme avec le syndrome de l’intestin irritable par exemple.

Une mauvaise digestion entraîne de l’inconfort et des douleurs au ventre, qui peuvent même diffuser vers d’autres parties du corps, comme le dos.

Pour soulager rapidement son ventre, il peut être utile d’entamer un jeûne alimentaire.

Soigner un trouble digestif grâce au jeûne

En arrêtant de manger pendant une période de jeûne, le système digestif se met au repos. Il peut digérer ce qui stagne encore dans l’intestin et éliminer les déchets et les bactéries qui perturbent la digestion.

Le jeûne laisse le temps à l’organisme de se détoxifier, de devenir plus sain. La muqueuse intestinale poreuse peut aussi se reconstituer plus facilement, en consacrant l’énergie que la digestion de nouveaux aliments auraient puisés à ce dessein.

Le jeûne a des effets bénéfiques sur les troubles digestifs chroniques comme ponctuels. Mais arrêter de s’alimenter durant un certain temps peut aussi avoir des effets néfastes. Carences alimentaires, déshydratation, fatigue, baisse de tonus…

Il est nécessaire de bien préparer son jeûne en amont pour éviter ces désagréments et profiter des bénéfices du jeûnes sur la digestion.

Comment faire un jeûne alimentaire efficace

Entamer un jeûne alimentaire doit être une décision murement réfléchie. Un jeûne ne s’improvise pas.

Il faut déterminer à l’avance combien de temps la période de jeûne va durer. Certains vont décider et réussir à tenir plusieurs jours sans manger.

Pour d’autres, cela s’avère plus difficile et il est préférable de pratiquer le jeûne intermittent, pour quelques heures ou un jour sur deux par exemple.

Jeûner demande de la motivation. Son objectif doit être atteignable pour éviter de craquer.

Il faut aussi tenir compte de son rythme de vie, de ses activités quotidiennes, car le jeûne peut être source de fatigue.

Pendant le jeûne, l’organisme va puiser dans toutes ses réserves, y compris dans celles en eau. Il est nécessaire de boire de l’eau régulièrement pour éviter la déshydratation. Des tisanes peuvent aussi être autorisées.

C’est aussi un moyen de caler son estomac lorsque la faim se manifeste. Boire beaucoup aide aussi la détox grâce à un effet diurétique.

Après avoir jeûné, il est important de recommencer à manger par des petites portions, avec des aliments équilibrés pour ne pas brusquer le réveil du système digestif.

Une alimentation variée, saine et équilibrée contribue à se maintenir en bonne santé, à limiter les troubles digestifs et donc à avoir moins besoin de pratiquer un jeûne alimentaire.

Le jeûne alimentaire présente de nombreux bénéfices pour la santé. C’est un moyen de guérir un trouble digestif efficacement et naturellement.

Mais jeûner n’est pas neutre et le projet doit être pensé et anticipé. Un accompagnement peut être demandé à un professionnel de santé.


Lisez aussi:

Le charbon végétal : médicament anti-flatulences sans ordonnance ?

Le yoga pour améliorer et faciliter sa digestion