Témoignage flatulences (mon ventre est enfin plat)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les flatulences m’ont gâché une grande partie de ma vie de jeune adulte. J’ai toujours eu beaucoup de flatulences depuis ma plus tendre enfance. Mais si cela fait sourire lorsque c’est un bébé qui pète, en grandissant c’est plutôt de la gêne qui s’installe.

Lorsque mes gaz intestinaux, très fréquents et malodorants, ont commencé à devenir empêchant dans ma vie quotidienne, amoureuse et professionnelle, j’en ai vraiment eu marre et j’ai été plus décidée que jamais à guérir.

La motivation à guérir des flatulences a été essentielle, car c’est toutes mes habitudes qu’il m’a fallu revoir.

Témoignage de guérison des flatulences

Reprendre le sport pour évacuer les gaz et les tensions

Avant, j’avais une vie plutôt sédentaire. De nombreuses heures assise derrière un bureau à l’école puis plus tard au travail. À cause de mes flatulences difficiles à retenir et de l’odeur d’œuf pourri des pets, j’avais fini par me replier sur moi-même.

Sauf obligation, je restais la plupart du temps seule chez moi, je m’interdisais de sortir avec des amis ou d’avoir des loisirs. Cela me peinait et je ressentais de la honte et de la colère de devoir subir cette situation non désirée.

Pour évacuer mes émotions négatives et m’apaiser, je me suis mise au sport. J’ai choisi le yoga, parce que c’est une activité douce et que je pouvais pratiquer seule chez moi, en pétant dès que le besoin s’en faisait sentir.

Et avec les positions de yoga, c’était parfait. Car le ventre étant très sollicité, les gaz intestinaux s’évacuent.

Au fur et à mesure de mes séances, j’ai constaté que les asanas m’aidaient à libérer mon ventre des ballonnements et des flatulences. Je faisais le vide, avec un répit de quelques heures, jusqu’à ce que je mange de nouveau.

Un régime anti-flatulences

C’est grâce au sport que j’ai vraiment pu mesurer l’impact de l’alimentation sur les flatulences. Je n’ai jamais été très junk food, je ne pensais pas que ce que mangeais pouvait alimenter mes flatulences.

Mes menus étaient simples et diversifiés. Pâtes, riz, yaourts, viande et poisson, quelques gâteaux et du chocolat en extra, des crudités et des fruits jusqu’à 5 fois par jour comme conseillé… un régime alimentaire qui me semblait commun et normal.

Je mangeais juste avant le sport pour trouver de l’énergie. Le plus souvent, je prenais un repas avec des crudités et des pâtes pour l’énergie, mais la digestion était difficile et les gaz intestinaux très abondants pendant la séance.

J’ai augmenté le laps de temps entre mon repas et le yoga, et dans le même temps, j’ai réduit mes quantités. Mes séances étaient moins perturbées par des problèmes digestifs, mais les pets restaient nombreux et malodorants.

Après la séance, je mangeais pour récupérer et avoir un coup de fouet. J’ai longtemps craqué pour des barres chocolatées et des gâteaux. Je me disais que je pouvais me le permettre, après avoir bien transpiré au sport.

Mais là les ballonnements et les gaz revenaient rapidement. J’ai fini par délaisser ses en-cas sucrés pour manger des fruits.

Il y avait une amélioration, mais ce n’était pas encore suffisant. Après avoir fait des recherches, j’ai découvert à ma grande surprise que les fruits et légumes crus comptaient parmi les aliments difficiles à digérer, au même titre que les fritures, les sucreries, les choux…

J’ai donc revu toute mon alimentation, où les légumes vapeurs ont désormais la part belle dans mon assiette. Je fais aussi cuire mes fruits, les pommes au four sont devenus mon dessert favori.

En accompagnement, des viandes maigres ou des poissons grillés, de temps en temps des yaourts fermentés pour consolider la muqueuse intestinale… L’impact sur mes flatulences en termes de fréquence et d’odeur a été radical.

Un mode de vie plus sain

Grâce au sport et à mon nouveau régime alimentaire, mes flatulences se sont nettement calmées.

Pour rester dans la norme, et parce qu’il m’arrive quand même de faire des petits extras alimentaires, j’ai aussi revu mon de vie. Je m’installe à table pour manger, ce qui n’était pas systématique avant.

Je mange aussi plus doucement et j’essaye de prendre mes repas à heures fixes. Aujourd’hui enfin, mes flatulences sont redevenues dans la norme.

Ces changements m’ont demandé quelques efforts, car il n’est pas facile de remettre en question toutes ses habitudes, mais avec cette nouvelle hygiène de vie, j’ai retrouvé confiance en moi et je n’ai désormais plus de frein pour faire les activités dont j’ai envie.


Lisez aussi:

Témoignage ballonnements (histoire surprenante)

Ventre ballonné : comment y remédier avec le yoga ?