Témoignage ballonnements (histoire surprenante)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



J’ai toujours eu un ventre plat. Mais du jour au lendemain et sans que je ne sache pourquoi, il s’est mis à gonfler. A tel point qu’on me félicitait pour une prétendue grossesse, alors qu’il n’en était rien.

Autant vous dire que j’ai très mal vécu cette période, mon ventre gonflé était devenu un vrai complexe. Et les gaz n’arrangeait rien. La situation devenait de plus en plus difficile pour moi et j’ai dû réagir.

Témoignage de guérison des ballonnements

Pour guérir mes ballonnements, j’ai dû réapprendre à mieux manger

Par honte, j’ai mis beaucoup de temps avant de consulter mon médecin. Je cachais mon ventre sous des vêtements de plus en plus large, pour éviter qu’il soit visible, par les autres comme par moi-même.

Mais je ne me reconnaissais plus et mon moral flanchait de plus en plus. Il m’a fallu plusieurs mois pour prendre mon courage à deux mains pour en parler à mon médecin.

Il m’a rassuré en me disant que tout le monde était soumis à des flatulences, que le processus était naturel. Mais dans mon cas, je sentais que ça devenait vraiment excessif.

Des médicaments m’ont un peu soulagée au début, mais une fois le traitement terminé, les symptômes sont réapparus. De toute façon, je n’imaginais pas les prendre indéfiniment.

Étant donné que mes douleurs venaient du ventre, j’en ai déduit qu’il fallait que je continue à agir de l’intérieur, mais différemment. Je me suis donc penchée sur mon alimentation.

En notant tout ce que je mangeais et buvais dans un petit carnet durant quelques semaines, je me suis rendue compte que mon alimentation n’était pas aussi équilibrée et saine que ce que je pensais.

Sodas environ deux fois par semaine, chocolats, junk-food environ une fois par mois, frites au restaurant d’entreprise, viennoiseries au petit déjeuner et pâtisserie au goûter, de nombreux féculents, quelques fruits et légumes.

J’ai procédé à un rééquilibrage alimentaire, en prêtant attention à l’intensité des ballonnements après avoir mangé tel ou tel ingrédient. Au fil du temps, j’ai appris à reconnaître les ingrédients mal tolérés par mes intestins.

En l’occurrence, les produits bruts travaillés par moi-même se sont avéré être les plus digestes.

J’ai privilégié autant que possible le fait maison, et pour mes repas pris en extérieur, notamment les déjeuners d’affaires, j’ai pu mieux choisir mes plats. Même si c’était de fait plus gras que mes plats maison, cela restait ponctuel donc plus facile à gérer.

Un retour au naturel avec la phytothérapie

Mon ventre réagissait mieux au naturel, j’ai donc continuer dans cette voie avec la phytothérapie. Certaines plantes sont en effet réputées avoir des effets anti-ballonnements, comme la menthe poivrée, le thym, le romarin, la camomille…

J’ai pris des tisanes, qui ont eu un effet soulageant assez rapides sur les crampes que je ressentais. Je dois avouer que la tisane de camomille le soir est devenu un rituel pour moi.

Reprendre le sport en douceur

En parallèle, j’ai également repris le sport. Au départ, je me suis dit que perdre quelques kilos pouvait aussi m’aider à remodeler ma silhouette. Finalement, c’est en raffermissant ma sangle abdominale que les résultats ont été visibles.

Étant peu sportive de nature, je me suis tournée vers une discipline douce mais adaptée à mon besoin de lutter contre les ballonnements : le yoga. En effet, il s’avère que certaines asanas permettent d’évacuer les gaz et de retrouver un ventre plat.

Effectivement, le ventre est stimulé, il se raffermit, comme le reste du corps d’ailleurs. J’ai ressenti que ma digestion était plus facilitée. J’ai réellement trouvé de l’apaisement pour mon ventre ballonné et pour le stress que cela me générait.

Aujourd’hui, mon ventre gonflé est un souvenir. J’ai retrouvé ma ligne. Je maintiens toutefois ce nouveau mode de vie, en continuant le yoga et en surveillant mon alimentation, pour prévenir toutes rechutes et pouvoir réagir dès que le besoin s’en fait sentir.


Lisez aussi:

Remède de grand-mère pour la mauvaise digestion ?

Témoignage flatulences (mon ventre est enfin plat)